DON'T BE TRASHY

About Me

Quand j’étais enfant, j’ai écrit un texte suite à la découverte de mon livre de naissance, fascinée par toutes les petites anecdotes recueillies par mes parents durant mes premières années de vie. Quel était mon poids, mes premiers mots, mon repas préféré – vous voyez le genre. Toute fière, je l’ai montré à ma répétitrice de français, qui m’a répondu « C’est un peu égocentrique, mais c’est bien ».

Je pense à elle en rédigeant cette section About Me, parce que j’ai tenté d’écrire un texte pour me présenter à plusieurs reprises, et résultat : c’est gênant, maladroit et criard. Se décrire soi-même n’est pas un exercice jouissif. Parler en « je » m’agace, je ne suis pas assez bobo pour me décrire en mots-clefs, et parler de moi à la troisième personne me fait l’effet d’un crissement d’ongles sur un tableau noir.  

Tout ce qu’il faut savoir, c’est que je suis une grande passionnée de développement durable, même si je résiste encore à certains changements et que je manque de rigueur.

N’ayant pas envie d’être connue comme la reine du « Fais comme je dis, pas comme je fais », j’ai plus ou moins arrêté d’en parler et fait mon petit chemin de vie. Je ne bataille même plus avec les climatosceptiques aux apéros, ou ceux qui crient au « Green Washing » à la moindre faille – je préfère garder mes expirations de Co2 pour des conversations plus sympas. Par contre, le partage me manque depuis que j’ai quitté les bancs de la HEG (Management Durable, of course). Et ma passion pour l’écriture ne m’a jamais quitté, pas même après le clash de ma répétitrice de français. J’ai entendu dire que j’étais drôle aussi, surtout malgré moi ? Je ne sais pas comment le prendre, mais on verra bien si mon humour se traduit sur le web :) Tout ça pour dire, j’ai décidé de faire ce blog parce que j’avais envie de partager, d’échanger et d’être créative.

 

C’est une thématique riche, dynamique et tellement fondamentale. Merci de me lire, et surtout, bravo de vous intéresser à ces sujets –

éco-gestes, responsabilité citoyenne, engagement – les générations futures nous remercieront. Un de mes auteurs DD préféré, Julien Vidal, m’a dédicacé son ouvrage tel que suit :

 

« MJ, changer son monde, c’est changer le monde »

Low Waste & Minimalism

Le Low Waste (appelé également Low Impact ) est un dérivé du mouvement Zero Waste (Zéro Déchet en français), bien plus connu et médiatisé. Le LW reprend quelques principes de base du ZW, cependant, la démarche – et son taux ne succès - ne se mesure pas uniquement sur la production de déchet. Nous sommes dans une approche plus globale, qui encourage les efforts du quotidien sous toute leur forme et invite à faire des choix en pleine conscience.

 

C’est un terme qui permet une plus grande flexibilité, afin de se façonner un chemin graduel et personnalisé vers un style de vie plus durable. Le LW aborde également le sujet des désavantages économiques, de la santé, et d'autres sujets similaires qui sont parfois négligés ou perdus dans l'obsession de ne remplir qu'un seul bocal de déchets en trois ans.

 

Lorsqu’on parle de faire ses choix en pleine conscience, c’est prendre en compte plusieurs aspects différents lors des

décisions de consommation (émissions Co2, énergie, utilisation des ressources naturelles, économie, intégration sociale, etc) - et pas uniquement le déchet qui en résultera.

 

Selon mon sentiment personnel, le Low Waste propose une communauté plus ouverte, qui se concentrent sur toutes les petites actions positives que nous prenons plutôt que l'illusion d’essayer d’atteindre des buts utopiques et inatteignables. En matière de développement durable, nous dépendons malheureusement beaucoup de la société, des législations, des politiques, des lobbys. Selon moi, il est important de reconnaître ces limites afin de ne pas se décourager, tout en continuant d’essayer de faire bouger les choses à son échelle.

En ce qui concerne le mouvement du Minimalisme, il ne s’agit pas de posséder le moins de biens matériels possible, contrairement aux idées reçues. Il s’agit principalement de se libérer des objets qui encombrent notre vie, des objets qui n’ont pas d’utilité ou qui ne nous apportent pas de plaisir. Cela permet de se recentrer sur ce qui compte vraiment ; le bonheur, l’accomplissement, vivre dans le moment présent, développer nos connaissances et nos passions… Par ailleurs, cette démarche espère offrir un moyen de se libérer des automatismes de surconsommation qui règnent dans notre société.

A mon sens, c’est une démarche fondamentalement complémentaire au Low Waste/Low Impact, car elle est plus axée sur l’aspect philosophique et la psychologique. Elle propose des principes ouverts qui mènent à une réflexion personnelle sur ses besoins, sur les nécessités, sur ce qui compte, sur notre paix intérieure, le bonheur et notre perception de la vie.

Stay in Touch

Disclaimer

Unless otherwise noted, all (written, multimedia and graphic) material on this website is my own and it may not be used, reprinted, modified or published without my written consent. A link to dontbetrashy.net must appear in all copies of any artwork or content, including articles and press releases. All the information provided on this blog is for general information and entertainment purposes only and is the expressed opinion of myself - not others. You are taking all the provided information or advice at your own risk.